L'Armée du salut rend hommage à ses bénévoles.

La Semaine nationale de l’action bénévole, qui a lieu cette année du 6 au 12 avril, donne à l’Armée du Salut l’occasion de rendre hommage à ses quelque 165 000 bénévoles, qui œuvrent en première ligne avec passion et générosité.

Robert et Jackie sont les personnes idéales pour effectuer le travail qu’on leur confie. À titre de bénévoles au magasin d’occasions de l’Armée du Salut à Oshawa, ces personnes dévouées et compatissantes viennent en aide aux gens au moment où ils en ont le plus besoin.

« Les bénévoles sont essentiels au travail que nous accomplissons chaque jour, explique Kristin Burditt, gérante du magasin. Ils permettent à l’Armée du Salut de réaliser sa mission : répondre aux besoins des êtres humains. Le temps et les compétences qu’ils mettent au service des gens sont des atouts précieux qui ont le pouvoir de transformer des vies au sein de notre collectivité. »

En première ligne

Chaque semaine, Robert, un retraité, donne 40 heures de son temps pour répondre au téléphone, coordonner le ramassage et la livraison des dons, et s’assurer que les clients trouvent ce qu’ils cherchent.

« À la fin de la journée, je me sens bien, parce que j’ai aidé des gens, raconte Robert. Mon aide peut consister (entre autres) à trouver un divan qui répond aux besoins d’une personne âgée, ou à trier des boîtes de chaussures pour les enfants d’une mère seule. »

Chaque semaine, Jackie trie des vêtements donnés et rejette ceux qui sont souillés, déchirés ou percés. Elle s’assure également de regarnir régulièrement les portemanteaux.

« Beaucoup d’étudiants et de chômeurs viennent dans notre magasin, dit Jackie. Ils aiment que je les aide à trouver un vêtement, particulièrement s’il est à la mode. »

Les récompenses du bénévolat

« L’Armée du Salut accomplit de bonnes œuvres, et je veux participer à celles-ci, explique Robert. Si je n’étais pas ici, je passerais mes journées devant les chaînes d’information continue. Mon bénévolat me donne un horaire et une raison de me lever le matin», ajoute-t-il en riant.

Robert et Jackie considèrent l’Armée du Salut comme une famille. Pour Robert, qui vit seul et dont la famille est éparpillée à travers le pays, c’est très important.

« Si nous ne nous présentons pas au travail, on nous appelle pour nous demander si tout va bien, raconte Robert. On se soucie vraiment de nous. »

« J’aime aider les gens à traverser la semaine, raconte Jackie. Quelle que soit votre situation dans la vie, vous pouvez changer les choses. Et les occasions de faire du bénévolat sont innombrables. »

Pour être efficace dans la société actuelle, l’Armée du Salut a besoin de bénévoles comme jamais auparavant. Pour de plus amples renseignements sur les possibilités de bénévolat auprès de l’Armée du Salut, cliquez ici : https://www.salvationarmy.ca/volunteer/.

À la une.

Suite au tremblement de terre et le tsunami qui a frappé le nord du Chili le 1 avril, l'Armée du Salut intensifie son opération de secours. Dans la communauté de Alto Hospicio, près de 2.000 maisons ont été détruites et 30 bateaux de pêche ont été emportés, laissant les pêcheurs, sans aucun moyen de subsistance.
L'état d'urgence dans la région, qui a été mis en place par le gouvernement quelques heures après le séisme, est toujours en...

LIRE LA SUITE >>